Repriser ! La méthode durable pour conserver ses vêtements préférés.


Repriser ! La méthode durable pour conserver ses vêtements préférés.

repriser ses vêtementsRanger, désencombrer mon appartement et ma vie par la même occasion !
J’étais loin d’imaginer que faire le vide chez moi libèrerait de la place dans ma tête pour des idées plus agréables que « Je sature de ce bazar », « Je ne trouve plus rien » ou encore « Il faut que je fasse quelque chose ! ».
Je m’en suis rendu compte suite à une grosse session de tri à la fin de l’année dernière.
Après avoir déposé des sacs de vêtements et objets à la ressourcerie du coin et mis au recyclage ce qui était hors d’usage, j’ai commencé à ressentir un grand bien être.
J’avais enfin une vision de tout ce qui était chez moi, (presque) tout rentre dans les placards et mon appartement paraît plus grand !

Aujourd’hui, Je sais où chaque chose se trouve. Bye bye les tote bags remplis de je-ne-sais-même-plus-quoi au dernier étage de mon dressing, qui tombent quand j’ouvre les portes coulissantes. Bye bye le bureau qui accueille une colline de vêtements qui prennent la poussière. Place nette !

En triant, j’ai aussi retrouvé de petites choses que j’aime bien sur lesquelles je n’arrivais pas à remettre la main (forcément). Dont, une paire de chaussettes à paillettes qui était malheureusement abîmée au bout.

L’atelier à repriser avec Noriko.chaussettes reprisées diy
En septembre 2017, à l’occasion de la venue de plusieurs créatrices japonaises, de la Galerie Doux dimanche à Paris, chez Klin d’Oeil, j’ai participé à un atelier reprisage avec Noriko Misumi.
Noriko est une créatrice qui s’est fait une spécialité du « raccommodage » de vêtements. Mais attention, avec un très joli travail de broderie ou de laine feutrée, elle upcycle totalement la pièce qu’elle répare.
Elle nous avait demandé d’apporter un vêtement abîmé pour apprendre et s’exercer, ça tombait bien j’avais ma paire de chaussettes pailletées !
Lors de l’atelier, nous avons appris 2 techniques de reprisage :
– La première était de la broderie mais comme un petit tissage à l’aide d’un champignon en bois qui nous a servi d’appui. C’est l’équivalent de ces œufs en bois, plus connus en France.
– La seconde, consistait à recouvrir le petit trou en feutrant de la laine pour former un rond puis à broder le contour.
Pour découvrir toutes les façons de racommoder de Noriko, je vous invite à vous procurer son livre sur le sujet. Il est en Japonais mais les tutoriels illustrés sont clairs.
Je l’avais acheté à la boutique Klin d’oeil directement sur place, peut être qu’il en reste. Sinon voir sur le site de Doux Dimanche ou à la librairie japonaise Junku.

Reprisage de luxe.repriser avec du fil or
Plus récemment, tout en continuant de faire du tri (c’est terriblement addictif), j’ai retrouvé un jean égratigné sur les jambes et une autre paire de chaussettes (décidément).
J’aimais bien la combinaison de couleurs gris•ecru•corail flashy de ces chaussettes malheureusement, comme ça m’arrive souvent (vous l’aurez compris), sur l’une d’elles il y avait un petit trou aux orteils (j’ai les doigts de pieds un peu énervés). Alors j’ai décidé de la repriser comme me l’a appris Noriko mais à la façon du collectif hollandais Golden Joinery, avec du fil doré !
Je trouve le rendu vraiment beau. Ça me rappelle aussi le kintsukuroi (=jointure en or) (ou Kintsugi = réparation en or), cette méthode japonaise pour rapiécer les porcelaines ou céramiques brisées, fêlées avec de la laque saupoudrée d’or.

Autre réparation : le jean !jean reprisé
Ici c’est un peu plus improvisé. Le trou était bien trop grand pour que je le répare « façon tissage ».
J’ai donc utilisé du tissu bleu pour faire un fond et je l’ai brodé avec du fil pour broderie Sashiko (technique japonaise), dans un bleu tout aussi beau.
D’abord quelques points sur le contour du trou pour fixer le morceau de tissu, puis une sorte de tissage plus aérer pour fixer et renforcer l’ensemble.
Quelques étoiles brodées en plus pour décorer et le tour est joué !
Je trouve que ça ressemble à un tatouage de jean. Ça vous plaît ?

7 commentaires sur “Repriser ! La méthode durable pour conserver ses vêtements préférés.

  1. bonjour,
    ça a l’air super intéressant!! mais je ne trouve pas le livre dont il est question (même en cherchant « noriko » sur les 2 sites que vous indiquez). Auriez-vous le titre du livre ou le numero isbn svp?
    merci d’avance!
    Sara

  2. Oh du fil doré pour repriser mes chaussettes en voilà une chouette idée : le reprisage devient plus fun !
    Et pour le jean c’est une bonne idée aussi que je pourrais bien tester rapidement sur les pantalons de mon fils !!!
    Merci et bonne fin de semaine
    Émilie

  3. Je suis fan fan fan! Et en tant que grande troueuse de chaussettes devant l’éternel (va savoir pourquoi, moi c’est plutôt le talon qui lâche), je pense avoir de quoi m’exercer! Et quelle belle idée d’avoir ajouté des étoiles sur le jean pour assumer le coté fait-main!

  4. Oh, j’aime beaucoup !
    Peut-être que je devrais tenter la version fil doré.
    J’ai fait un accroc à un jean quasi neuf… derrière le mollet !
    Pas l’endroit idéal pour faire office d’usure décorative. xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *