Berlin : fast food et bonne bouffe

Après les rues berlinoises et l’archi & les terrasses de Berlin, le voilà l’article sur la bouffe ! Enfin, la bouffe à Berlin… c’est beaucoup dire… mais ce qu’on a pu expérimenter en quelques jours grâce aux très bonnes adresses de Sophie (merci !).

 

 

Après avoir balancé nos valises à l’hôtel nous avons affronté la bruine le temps de rejoindre la Kiez Kantine sur l’Oderbergerstrasse, 50. C’est en fait une association qui emploie des personnes en réinsertion professionnelle (très attentionnées). La carte change chaque jour et si comme nous vous optez pour entrée + plat + dessert (ce qui est énorme) vous en aurez pour moins de 10 €/personne. C’est à ce moment-là qu’on a découvert que manger (bien) à Berlin, ça ne coûte rien.

 

Bon, j’ai attaqué direct avec un goulasch (accompagné d’une pomme ?)

(entre une soupe de légumes/crème fraîche et une coupe de fruits rouges/chantilly).

 


goulasch

 

Quelques mètres plus loin, nous sommes passés devant  Kauf Dich Glücklich, « une institution qui fait de super gaufres » dixit Sophie. Mais on ne pouvait vraiment rien
avaler de plus. Tant pis pour nous.

 

——

 

Le soir nous avons pris une simple collation dans le café-duplex  Anita Wronski, Knaackstrasse 26-28.
(merci le routard !).

 


anita

Un Chaï Latte + kartoffel apfel muss (rösti de pdt + compote de pomme ?!).

Surprenant mais bon. Jolie déco.

 


anita rosti compote


chai latte

 

 

——

 

Le lendemain midi, on va tester ce que Sophie nous a vendu comme « Les meilleurs falafels
de Berlin
« , à Mitte : Dada Falafel, Linienstraße 132
« , près du Tacheles. Elle n’a pas menti. On a pris le « Dada Teller » (= l’assiette complète).


DADA Falafel
Suffisant pour ne pas se sentir lourd et pouvoir continuer la promenade dans Berlin.

 

——

 

Le soir on a testé une adresse du routard (que je ne retrouve plus…).
Un truc du genre auberge allemande. Les patrons étaient gentils, un peu pince-sans-rire, mais la cuisine pas extraordinaire.

On oublie.

 

——

 

Samedi matin on décide d’aller découvrir la Bergmannstrasse. Ce jour-là c’est vide grenier !
On continue jusqu’aux halles. On y trouve des stands de spécialités d’un peu partout (même de Bretagne !).
On a envie d’un petit encas et c’est le moment ou jamais de découvrir la fameuse curry wurst…

On s’arrête à un stand qui sent un peu le graillon mais le vendeur est très content de nous faire découvrir la spécialité berlinoise.


currywurst

C’est une saucisse coupée en morceau recouverte de ketchup/sauce tomate et de curry, voire de piment.
Pas mauvais mais on en mangera pas tous les jours.

 

——

 

C’est pas tout ça mais une saucisse, bien que recouverte de sauce, ça calle pas.
Ca tombe bien, on passe devant
Barcomi’s, au n°21.  « Un très bon café américain, fondé par une New-Yorkaise« 

 

Chaï Latte (oui, j’adore ça) et Cherry cheesecake.

 


cherry cheesecake

Un 2ème café Barcomi’s s’est installé dans Mitte (Sophienstrasse 21).

 

——

 

Samedi soir, passage obligé au White Trash, Schönhauser Allee 6/7, Ubahn Rosa Luxembourg
Platz, situé en bas de notre rue !

white trash fast food

Je vous colle le déscriptif de Sophie qui est parfait :

« bar/resto mythique à Berlin. Le décor est
complètement barré et kitsch (c’est un ancien resto chinois). On y sert des cocktails, des bières, des plats américains. Beaucoup de jeunes viennent tard le soir, donc disons qu’en début de
soirée, c’est plus pour manger, profiter de la déco, éventuellement d’un concert vers 21h30 : beaucoup de groupes indépendants, parfois de l’électro, il faut en fait regarder la prog. Une seule
règle : si on veut éviter la foule, y aller impérativement en début de soirée. Salle pour les fumeurs en sous-sol, tout près du magasin de tatouages du resto (il est ouvert jusqu’à 20h, ça vaut
le coup d’oeil). Autrement dit, le Horror picture Tea n’a rien inventé !
« 

.


tomato juice

 


white trash menu

 


white trash tim


white trash vanz

 


Ce jour-là Knut est parti alors des vidéos de lui étaient diffusées sur les grands écrans du fast-food.

——

 

 

On conseille aussi Le marché turc de Kreuzberg tous les mardis et vendredis matin, à l’angle
de Maybachufer et Kottbusser Damm et le marché aux puces, le dimanche de 10h à 16h, Am Arkonaplatz, dans Prenzlauerberg pour faire plus que saliver devant les gozlemes préparés sur place.

 


turques gozleme epinard

 

——

 

Et simplement pour le folklore, une photo-pas-si-cliché.

 


wurst

 

Si vous avez besoin de précisions n’hésitez pas à me contacter.

j’ai peut être oublié des infos, des endroits alors il n’est pas impossible que je complète les 3 articles plus tard (surtout les deux autres qui manquent vraiment
de texte).

 

 

——

 

Et pour les nostalgiques, accros ou ceux qui la préfèrent en tricot Emma a créé sa curry wurst !

 

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *